Santé

Sueurs nocturnes : quand faut-il s’inquiéter ?

Sueurs nocturnes :causes, conséquences et traitements

Quand faut-il s’inquiéter des sueurs nocturnes ? C’est une question que bon nombre de personnes se posent puisqu’elles peuvent être révélatrices de pathologies sous-jacentes… Toutefois, précisons que dans la plupart des cas, elles sont totalement bénignes malgré tout l’inconfort qu’elles provoquent…

La sudation nocturne touche en moyenne 35% des individus âgés entre 20 et 65 ans, on l’appelle également hyperhidrose définissant la production excessive de sueur. Bien que peu de cas graves soient recensés, ce phénomène peut être un signal d’alarme du corps. Dans la majeure partie du temps, il s’agit simplement d’une forte stimulation des glandes sudoripares qui produisent la sueur…

Mais quelles sont les causes réelles des sueurs nocturnes ? Quelles sont les solutions disponibles pour moins transpirer la nuit ? Dans ce guide, je vous propose de faire le tour de cette thématique afin d’apporter un maximum de réponses et pourquoi pas vous aider à retrouver un bon sommeil !

Que sont les sueurs nocturnes ?

 En parallèle, n’hésitez pas à appliquer les conseils et astuces partagés dans ce guide. C’est une manière de mettre toutes les chances de votre côté pour retrouver un sommeil plus apaisé ! 🙂
sueurs nocturnes inconfort

On parle de sueurs nocturnes lorsque la transpiration devient excessive, et ce, de manière soudaine même en plein milieu du sommeil. Qu’elles soient ponctuelles ou qu’elles émergent toutes les nuits sur un certain laps de temps, les vêtements et la lingerie de lit se voient entièrement trempés.

Chez certaines personnes, les cas de sueurs nocturnes peuvent révéler des pathologies et des déséquilibres sous-jacents. Par exemple, elles peuvent être en lien avec des effets secondaires d’un ou plusieurs médicaments, de cancers, de dérèglements de la thyroïde, de maladies infectieuses ou de reflux gastro-œsophagien par exemple. C’est pourquoi il demeure important d’aller consulter.

Mais je vous rassure, ces cas restent relativement occasionnels. Pour la plupart du temps, on peut associer ces transpirations excessives au mode de vie, à l’environnement de la chambre à coucher, à des troubles du sommeil, aux situations de stress et même lors d’une période de sevrage.

Sueurs nocturnes et transpiration : quelles différences ?

Les sueurs nocturnes touchent en moyenne 30 % des dormeurs âgés entre 20 et 65 ans et elles sont facilement identifiables. Comme précisé dans la première partie, elles se manifestent de manière soudaine et provoquent une transpiration si excessive que toute votre literie en devient trempée.

Quant à la transpiration dite classique, elle intervient pour des raisons bien plus précises comme la température de la chambre, la saison estivale ou lorsque l’on tombe malade. Certains organismes ont également tendance à transpirer plus que d’autres sans pour autant parler de sueurs nocturnes.

Par ailleurs, la sudation excessive provoque de sérieux inconforts. D’une part parce que les vêtements et les draps sont trempés, mais également de par leur caractère soudain. Dans un second temps, ce phénomène altère le sommeil, jusqu’à provoquer des insomnies et des réveils nocturnes.

Quelles sont les causes des sueurs nocturnes ?

sueur nocturne homme femme

Il est peut-être complexe de mettre le doigt sur la source exacte des sueurs nocturnes car il existe un large éventail de causes. Toutefois, voici quelques informations intéressantes à retenir. Elles peuvent être des pistes à explorer si vous souffrez de transpiration excessive lorsque vous dormez :

Sueurs nocturnes et stress

Si vous rencontrez une période de stress et d’anxiété intense, alors il est fort probable que les sueurs nocturnes puissent en être la conséquence. En parallèle, les personnes enclines à ces fortes manifestations émotionnelles peuvent également faire des cauchemars intenses et très angoissants.

Sueurs nocturnes et cancer

Loin de là l’envie de vous alarmer, il est nécessaire de préciser que les sueurs nocturnes sont des symptômes d’un cancer du lymphome ou d’une leucémie. Ces types de cancers affectent les cellules de l’immunité, à savoir les lymphocytes que l’on appelle communément les globules blancs.

Sueurs nocturnes et infections

Les maladies infectieuses, même s’il s’agit d’un rhume ou d’une grippe peuvent être la cause de transpiration excessive. On peut également prendre en compte le VIH, l’hépatite C, la tuberculose, les endocardites infectieuses, les ostéomyélites ainsi que le Covid-19, notamment le variant Omicron.

Sueurs nocturnes et troubles du sommeil

L’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos sont de parfaits exemples pour illustrer les troubles du sommeil. D’une part, l’apnée provoque des arrêts respiratoires au cours de la nuit tandis que le syndrome des jambes sans repos manifeste des mouvements répétés.

Sueurs nocturnes et alimentation

Une consommation excessive de boissons alcoolisées et/ou des plats trop épicés peuvent conduire à des cas de sueurs nocturnes. Tous deux peuvent influencer et avoir un impact sur la production de sueur régie par les glandes sudoripares et donc, manifester des cas de transpiration excessive.

Bien entendu, d’autres causes peuvent également intervenir dans l’équation. Si vous souffrez de sueurs nocturnes et de transpiration excessive, alors je vous recommande fortement de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant afin d’évaluer les causes et trouver une solution adéquate.

Les sueurs nocturnes chez les femmes et les hommes

stress sommeil

Les hormones sexuelles sont également une cause pouvant mener à des sueurs nocturnes, notamment chez les femmes lorsque le taux d'œstrogène diminue. On peut aisément identifier ce phénomène durant la ménopause, une période de grossesse ou lors du cycle menstruel par exemple.

Chez les jeunes femmes, et même à tout âge, les premiers mois sous un traitement contraceptif peuvent aussi dérégler le système hormonal et provoquer des sueurs. En comparaison chez les hommes, on parle rarement de variations hormonales, mais plutôt de pathologies sous-jacentes.

Sueurs nocturnes : quelles en sont les conséquences ?

La manifestation de sueurs nocturnes invoque irrémédiablement une sortie brutale d’un cycle de sommeil, et donc dans la plupart des cas des palpitations et de la panique. Cette première conséquence, surtout à répétition, peut détériorer la qualité du sommeil et du bien-être du dormeur.

Inévitablement, cela a une incidence sur la santé du dormeur comme des états d’épuisement, de la nervosité, une perte de concentration et un déséquilibre émotionnel. Sur le plan physique, certaines personnes souffrent de courbatures, de maux de tête et migraines ainsi que de douleurs localisées.

C’est pourquoi je vous conseille vivement de consulter un professionnel de la santé. Ces troubles du sommeil peuvent prendre de l’ampleur et instaurer un cercle vicieux. Les états de stress et d’anxiété liés à un manque de sommeil peuvent à leur tour intensifier l’apparition de sueurs nocturnes.

Sueurs nocturnes : quelles solutions et remèdes ?

consultation médecin

Consulter un médecin sans tarder

Cela pourrait sembler assez redondant, mais si vous souffrez de sueurs nocturnes répétitives, alors consultez un médecin sans trop tarder. Celui-ci effectuera une analyse de sang. D’ailleurs, il est fortement recommandé de prendre les devants dès les premières manifestations, n’attendez pas !

Si les résultats d’une prise de sang ne présentent aucune cause, ne vous arrêtez pas là. Il vaut mieux poursuivre en allant consulter un spécialiste endocrinologue ou un médecin du sommeil. Identifier les causes de sueurs nocturnes peut être un vrai challenge, mais cela est vraiment nécessaire.

Traitement hormonal pour les sueurs nocturnes

Chez les femmes, il peut être plus simple de relever les causes d’une transpiration excessive. Si vous êtes ménopausée, alors un traitement hormonal peut être prescrit. Cependant, faites attention, la Haute Autorité de Santé (HAS) pointe du doigt l’augmentation des risques de cancers.

Si l’origine des sueurs nocturnes provient d’une dérégulation de la glande thyroïde, un traitement bloquant la production d'hormones thyroïdiennes pourrait être prescrit. Mais une fois de plus, restez prudente dans ce type de démarche et posez toutes vos questions à votre médecin ou gynécologue.

La relaxation, méditation et l’hypnose

Ces solutions sortent un peu des sentiers battus, notamment pour l’hypnose, mais n’hésitez pas à explorer ces pistes ! Si les sueurs nocturnes sont induites par le stress, l’angoisse et l’anxiété, ces exercices de l’esprit vous aideront sans doute à calmer vos émotions et retrouver de la sérénité. Par ailleurs, n'hésitez pas à lire mon article pour savoir comment dormir quand on est stressé.

Pour les débutants, effectuez des exercices de respirations au moment du coucher. Fermez les yeux et réalisez des mouvements respiratoires pour détendre le corps. L’objectif n’est pas de vider votre esprit à tout prix, mais simplement de décontracter les muscles pour favoriser l’endormissement. Vous pouvez également lire mon article pour trouver d'autres techniques pour dormir

Préparer la chambre à coucher

Avant l’heure du coucher, aérez la chambre quelques minutes. Ensuite, vérifiez la température de la chambre, celle-ci doit être située entre 19 et 20 degrés, pas plus. N’hésitez pas à décorer votre chambre de sorte à ce qu’elle soit un lieu reposant et relaxant pour mieux aborder l’endormissement.

Privilégier le linge de lit naturel

matelas latex sueurs nocturnes
matelas kipli

Les matières synthétiques ont tendance à nous faire transpirer. C’est pourquoi il vaut mieux investir dans un linge de lit fabriqué à partir de fibres naturelles. Idem pour les équipements de literie, si vous avez le budget suffisant, investissez dans un matelas naturel en latex pour maximiser votre confort. Je vous conseille notamment le matelas 100 % latex naturel Kipli, bio et sans aucune matière synthétique. N'hésitez pas à lire mon article sur les meilleurs matelas en latex !

Cliquez ici pour en savoir plus sur le matelas Kipli

D’ailleurs, ce conseil s’applique également aux vêtements de nuit.

Conclusion

À ne pas confondre avec la transpiration périodique et saisonnière, les sueurs nocturnes peuvent devenir un véritable calvaire pour le dormeur. Réveil brutal, vêtements et linge de lit trempés, ses conséquences peuvent aller au-delà de la sphère du sommeil et avoir un impact sur votre journée.

Si vous êtes concerné par une transpiration excessive durant la nuit, il est préférable de consulter un médecin ou un spécialiste du sommeil sans tarder. Bien que cela soit complexe dans certains cas, vous pourrez identifier la cause de ce phénomène et suivre un traitement adapté le cas échéant. Vous pouvez également regarder du côté des meilleurs surmatelas rafraichissants si vous voulez vous rafraichir la nuit 🙂

Une note pour cet article ?
 0 avis (0/5)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser