Matelas

Comment arrêter de ronfler ?

Comment arrêter de ronfler ? Les solutions pour un sommeil paisible !

Les ronflements intempestifs est clairement un tue-l’amour, autant dérangeant pour celui qui subit mais tout aussi inconfortable pour le principal concerné. Du coup, comment moins ronfler durant la nuit et existe t-il des solutions et remèdes pour en venir à bout ? Toutes les réponses sont ici !

Certains disent que les ronflements sont un phénomène normal. Lorsque le sommeil est profond et réparateur, c’est clairement un bon signe ! Mais dans des cas plus compliqués, de forts ronflements sont causés par un excès de poids, la prise de médicaments ou une mauvaise posture. C’est pourquoi il est intéressant d’aborder ce sujet et d’explorer toutes les solutions disponibles. 

Entre les accessoires de sommeil comme les oreillers anti-ronflements, les diverses chirurgies du ronflement ou encore, des habitudes saines à adopter, je vous invite à consulter cet article pour obtenir davantage d’informations. Peut-être qu’à l'issue de votre lecture vous pourrez solutionner cette problématique et dormir paisiblement ! 

Est-ce normal de ronfler pendant la nuit ?

stopper les ronflements

Il est légitime de se poser cette question donc oui, ronfler la nuit est normal. Bien qu’il soit désagréable, ce bruit survient durant le sommeil et à divers niveaux d’intensité. Une grande partie de la population ronfle, on parle de 10 % chez les enfants et près de 40 % chez les adultes. 

Cependant, lorsque les ronflements deviennent gênants et invivables, cela présage souvent des problématiques plus profondes à explorer. En plus d’avoir une incidence sur la santé à long terme, il est question d’un trouble du sommeil pouvant engendrer de l’apnée sans même le savoir. 

Que cela soit pour le partenaire ou l’individu qui ronfle, de forts ronflements peuvent altérer la qualité de sommeil et entraîner une grande fatigue, de l’irritabilité, et des états de somnolence. Dans ce cas précis, quelles sont les causes du ronflement et quelles solutions sont disponibles pour le réduire ?

Quelles sont les causes du ronflement ?

Si vous vous sentez concerné par cette problématique, que cela soit de manière passive ou active, alors découvrez les causes liées aux ronflements excessifs. Il est possible qu’en observant cette liste, vous puissiez mettre le doigt sur un ou plusieurs facteurs à explorer plus en profondeur :

L’obstruction des voies respiratoires

Durant le sommeil, tous les muscles sont relâchés et détendus. La langue, la luette et le palais prennent plus d’espace entrant en contact avec le pharynx. Si vous souffrez d’affections respiratoires ou si vous êtes malade, l’intensité de vibration est beaucoup plus élevée qu’habituellement. 

Dès lors, ce phénomène peut provoquer de nombreux troubles à commencer par les somnolences, des sautes d’humeur, un manque d’oxygénation, des maux de tête et des réveils nocturnes. Il existe des solutions pour régler cela à échelle physiologique, donc poursuivez la lecture du guide ! 🙂

Une mauvaise hygiène de vie

solutions pour ne plus ronfler

Ce que vous consommez et ce que vous buvez quotidiennement a, d’une part, des conséquences sur la qualité de sommeil et l’endormissement, mais également sur les ronflements. C’est pourquoi il est recommandé d’avoir une alimentation saine et équilibrée, en évitant les excès d’alcool. 

Par ailleurs, la consommation de tabac est un facteur à ne pas négliger. En plus d’entraîner un déséquilibre de l’organisme, il provoque une inflammation des voies respiratoires. Mais pas que, le tabac facilite les micro-réveils compromettant en parallèle la fluidité du système sanguin.

Dormir dans une literie inadaptée

Et oui, comme toujours, dormir sur un matelas de mauvaise qualité ou dormir sur un matelas trop dur inadapté pour vous par exemple a des conséquences sur la santé. D’une part, cela conduit à un sommeil de moindre qualité, résultat des douleurs dorsales et cervicales, ainsi que des maux de têtes et des troubles cognitifs importants.

La position de la tête et son alignement avec la colonne vertébrale est primordiale. C’est pourquoi il est recommandé de bien choisir son matelas et un oreiller adapté ! En maintenant la tête correctement avec une bonne réception, vous pouvez réduire l'intensité du ronflement, voire le faire disparaître !

La posture de sommeil

Dormir sur le dos favorise les ronflements. Lorsque la tête est positionnée en arrière, toutes les voies respiratoires sont obstruées, entraînant de fortes vibrations au niveau du pharynx. Encore une fois, se procurer un oreiller adapté peut diminuer l’intensité du ronflement à très court terme.

Les médicaments et les traitements

Certains traitements médicaux ayant un fort pouvoir sédatif et analgésique peuvent détendre le dormeur jusqu’à provoquer les ronflements. De tels médicaments entraînent la décontraction du corps dans son ensemble, y compris des organes, favorisant l’apparition des ronflements la nuit. 

Le surpoids et l’obésité

Le poids est un facteur à ne pas négliger. Une personne en situation de surpoids ou d’obésité concentre un forte quantité de graisse dans les tissus musculaires. Ces graisses obstruent les voies respiratoires, empêchant ainsi l’oxygène de circuler avec fluidité et de créer les ronflements.

La température de la chambre

Enfin, il est important de dormir dans une pièce bien aérée et fraîche dans une certaine mesure. La chaleur et un faible taux d’humidité favorisent les ronflements chez le dormeur. Ces conditions entraînent la dilatation des muqueuses nasales et facilitent les troubles du sommeil !

Si l’un de ces facteurs vous parle, n’hésitez pas à prendre les choses en main. Parfois, il suffit d’un détail ou d’un élément pour faire la différence. Dans le cas contraire, je vous recommande la poursuite de votre lecture pour explorer les solutions et remèdes contre le ronflement !

Comment arrêter de ronfler naturellement ?

Les solutions dites naturelles sont souvent d’ordre pratique, avec des gestes simples. En adoptant la bonne posture et en changeant certaines habitudes, les ronflements peuvent se transformer en un mauvais souvenir lointain ! Rien que pour vous, voici quelques conseils et astuces simples :

Changer de position de sommeil

positions de sommeil pour arrêter de ronfler

Si vous êtes décidé à changer de literie, attendez une minute. Avant de passer à l’action, accordez-vous quelques nuits de test pour trouver la meilleure position pour dormir, en tou cas la plus adapté pour vous.  Pour cela, changez votre position de sommeil pour éliminer ce facteur si le résultat n’est pas concluant. Suite à cela, vous pourrez opter pour une autre solution !

Dormir sur un matelas adapté et confortable

Avant de remplacer votre matelas, prenez soin d’inspecter la literie. Le sommier peut également présenter des signes d’usure, donc ne vous trompez pas de combat. Si celui-ci est en bon état, inspectez le matelas et identifiez les affaissements, les déformations, les trous et moisissures. En revanche si c'est le sommier qui pose problème je vous conseille de lire l'article les meilleurs sommiers.

Pensez que la durée de vie d'un matelas est limitée, si vous constatez des signes d’usure, changez de matelas. Dans le cas contraire, il est possible que celui-ci ne soit pas adapté. Pour vous faciliter la tâche, optez pour l'un des meilleurs matelas à mémoire de forme, une technologie conçue à partir de mousse viscoélastique. 

Celle-ci s’adapte à la morphologie du corps, en répartissant bien les différents points de pression et zones de soutien. En plus de cela, il s’agit d’une mousse thermosensible pour rééquilibrer la chaleur dégagée par le corps et assurer une meilleure distribution à l’intérieur du matelas. Le matelas Emma Original pourra sûrement satisfaire vos attentes, c'est le matelas le plus vendu en France depuis 2019 !

Cliquez ici pour plus d'informations sur le matelas Emma Original

Avoir une alimentation saine et équilibrée

Changer l’alimentation peut clairement faire la différence. Il est bien connu que pour mieux dormir, on recommande un dîner léger à base de crudité, de légumes et de viande blanche. En supprimant les boissons excitantes (soda, alcool) et à base de caféine et théine vous vous accordez une chance.

De manière plus globale, mangez sainement et équilibré. Faites un peu d’exercice physique, même de la marche et buvez au moins 1,5 litres d’eau par jour. En prenant de bonnes habitudes, vous préservez votre santé tout en maximisant les chances de pouvoir réduire les ronflements. 

Perdre du poids pour arrêter de ronfler

Ce conseil s’inscrit dans la continuité du précédent. Si vous êtes en situation de surpoids, n’hésitez pas à consulter un professionnel pour confirmer le lien avec les ronflements. Par la suite, un nutritionniste sera capable de proposer un régime alimentaire sain pour perdre du poids. En diminuant le taux de graisse obstruant les voies nasales, vous réduirez les ronflements la nuit. 

Dégager les voies nasales

menthe poivrée pour degager les voies nasales

Sans être malade, certains individus souffrent d’obstruction nasale depuis toujours. C’est pourquoi je recommande vivement de se moucher et de dégager le nez avec une solution saline. Pour améliorer le sommeil et réduire les ronflements, imprégnez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée sur votre oreiller ou utilisez un diffuseur pour créer une atmosphère fraîche et respirante. 

Investir dans un humidificateur d’air

Parmi les accessoires les plus pratiques, l’humidificateur d’air pour équilibrer la qualité de l’oxygène présent dans la chambre. C’est également une excellente solution pour réduire les ronflements et dégager les voies nasales et respiratoires. Plusieurs modèles existent et pour tous les budgets ! 

Les remèdes naturels contre le ronflement

La médecine douce et alternative peut en intéresser plus d’un. On ne compte plus la quantité de soins et de prestations permettant de régler un large panel de problématiques. Du coup, pourquoi ne pas en profiter et tenter le coup afin de venir à bout des ronflements, ça peut fonctionner !

Les huiles essentielles

La lavande, l’eucalyptus, la menthe poivrée ainsi que le thym sont des plantes efficaces pour dégager les voies nasales et faciliter la respiration. Au mieux, procurez-vous une synergie d’huiles essentielles à imprégner dans le linge de votre literie au moment du lavage. Elles peuvent également être utilisées par le biais d’un diffuseur, en veillant à respecter les précautions d’usage pour préserver la santé.

Les traitements homéopathiques

Pour les personnes souffrant de congestion nasale, sachez qu’il existe des traitements homéopathiques pour réduire les ronflements. Toutefois, je vous recommande d’en parler avec un médecin ou un pharmacien avant de vous procurer quelconque traitement ou granules.

Les séances d’hypnose

L’hypnose est une pratique reconnue qui ne cesse de faire ses preuves. Qu’il s’agisse de consulter une séance en ligne ou en présentiel, pourquoi ne pas tenter l’expérience ? Peut-être que sans le savoir, inconscient est particulièrement sensible à cela, donc à explorer si le vous désirez… 

La médecine chinoise : l’acupuncture

acupuncture pour stopper les ronflements

Traditionnelle et ancestrale, l'acupuncture appartient à la médecine chinoise, une pratique ayant pour but de stimuler des points précis de notre corps avec des aiguilles. N’ayez crainte, cette technique est indolore, contrairement à ce que l’on peut penser, et très efficace pour traiter la sinusite chronique !

Chirurgie pour ne pas ronfler : est-ce possible ?

Enfin, il existe un dernier recours pour éliminer définitivement les ronflements. Je tiens à le préciser, c’est vraiment une ultime solution si toutes les alternatives proposées ne suffisent pas. Pour ma part, je ne vous encourage pas à faire de la chirurgie, sauf si un professionnel vous le recommande.

La chirurgie du ronflement

Cette opération chirurgicale se déroule en plusieurs étapes. Premièrement, le chirurgien vient raccourcir le voile du palais avant de sectionner la luette partiellement ou intégralement. Ensuite, les amygdales sont retirées si elles présentent un fort caractère obstruant. Enfin, les muscles vélo-pharyngés sont tirés vers l’extérieur pour recréer un peu plus d’espace.

Autres traitements chirurgicaux

D’autres interventions telles que la somnoplastie et la septoplastie existent. L’une vise à réduire les muscles du voile du palais, une procédure plus simple et sous anesthésie locale. Quant à la septoplastie, elle corrige la déviation nasale pouvant provoquer les ronflements.

Une note pour cet article ?
 2 avis (4.5/5)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient vous intéresser