Matelas

Dormir sur un matelas trop dur

Que faire lorsqu'un matelas est trop dur ?

Le choix du matelas a une importance capitale dans la qualité du sommeil. Il prévient les maux de dos, les insomnies, les réveils nocturnes et permet une meilleure récupération durant la nuit. Dès lors, acheter un matelas adapté aux besoins du dormeur est une solution préventive indispensable (pour éviter de subir un sommeil agité sur la durée).

Toutefois, il est souvent compliqué de savoir si un matelas est trop dur ou pas. Certains disent qu’il est bon pour le dos de dormir sur une literie ferme, et d’autres affirment le contraire. C’est pourquoi je vous invite à consulter ce guide pour tenter de trouver des réponses claires et précises. Bien qu’il y en ait peu, des solutions existent toujours pour améliorer votre confort comme l'installation d'un surmatelas !

Conséquences d’un mauvais matelas sur la santé

Par malchance ou manque de discernement lors de l’acte d’achat, investir dans un mauvais matelas peut avoir de lourdes conséquences sur la santé. C’est pour cela que l’on recommande fortement de prendre le temps lors des recherches afin de trouver le matelas qui convient à votre morphologie.

Dormir sur un matelas inadapté se traduit par un sommeil de mauvaise qualité. Parmi les conséquences récurrentes, on retrouve les difficultés d’endormissement, les insomnies, les réveils nocturnes, les ronflements et une grande sensation de fatigue au réveil. Toutes ces petites choses mises de bout en bout ont un impact sur la santé psychique et émotionnelle du dormeur.

D’un point de vue physiologique, l’individu concerné est soumis à des douleurs dorsales et cervicales importantes, ainsi que de fortes courbatures. L’émergence de maux de têtes, voire de migraines, est une manifestation courante d’une nuit de mauvaise qualité. En perdurant cette situation, le dormeur peut souffrir de douleurs chroniques et éprouver de vraies difficultés d’endormissement sur la durée.

Comment reconnaître un matelas trop dur ?

matelas trop dur

Plusieurs facteurs et symptômes laissent présager que votre matelas est trop ferme. Ce ne sont pas toujours des sensations agréables pour le dormeur et si vous en souffrez, vous les identifierez :

  • La première observation à faire est durant la nuit ou une fois dans votre lit. Si vous ne parvenez pas à maintenir la même posture et que vous ressentez le besoin de vous retourner toutes les 10 minutes, alors le matelas est beaucoup trop dur pour vous.

  • Si votre matelas est trop ferme, il est possible de noter des sensations d’engourdissement dans certaines parties du corps. Ce phénomène cible principalement la région des épaules, des lombaires et au niveau des hanches. C’est un signe clairement avant-coureur !

  • L’inconfort est certainement le symptôme majeur à relever. Si vous ne vous sentez pas à l’aise ni confortable une fois au lit, alors il y a un souci quelque part. D’autres signes alertes sont à reconnaître comme les grosses migraines au réveil et les douleurs musculaires.

D’autres facteurs viennent s’ajouter à cela. Ils sont secondaires, mais tout aussi importants à prendre en compte pour ne pas gaspiller votre argent et éprouver des regrets. Toutefois, si vous vous sentez concerné par les problématiques ci-dessus, agissez au plus vite. N’attendez pas que la situation s’aggrave, ou dans le meilleur des cas, découvrez mes solutions ! 🙂

Dans le cas d’un matelas neuf, il est normal qu’un temps d’adaptation soit nécessaire avant que le corps s’y fasse. Ce dernier s’est habitué à dormir sur un matelas affaissé et déformé, donc passer du coq à l’âne n’est pas évident. En moyenne, accordez-vous un délai de quatre semaines avant de prendre une décision et si le problème persiste, envisagez de remplacer votre matelas.

Matelas dur ou mou : que choisir pour bien dormir ?

Je dois admettre que cette question peut faire l’objet de confusion. Dans la pensée collective, dormir sur un matelas bien ferme serait bon pour apaiser les maux de dos. En vérité, il s’agit tout simplement d’un mythe bien entretenu puisqu’il existe de vraies règles et conseils en matière de matelas !

Le principe de base est simple : plus le poids est élevé, plus le matelas est ferme. C’est ce que l’on appelle le degré de fermeté, un indice qui vous aidera à acheter le bon matelas. Cet indicateur évalue la pression que le corps peut exercer sur la sensibilité du matelas, elle n’est pas belle la vie ?

En parallèle, un autre facteur entre en jeu, c’est la posture de sommeil. Suivant la position que vous adoptez pour dormir, cela a une influence sur la fermeté du matelas. Je m’explique, une personne qui dort généralement sur le dos ou sur le ventre peut privilégier un matelas ferme. En revanche, une personne de poids léger qui préfère dormir sur le côté doit favoriser un matelas moelleux.

Il peut être compliqué de statuer sur le type de matelas qu’il faut pour bien dormir. Au mieux, je vous recommande de vous rendre dans un magasin spécialisé, c’est pratique ! En plus de pouvoir tester les matelas mis en vente, vous pourrez échanger avec un professionnel de la literie.

Matelas trop ferme : quelles solutions possibles ?

Si vous envisagez d’acheter un matelas, prenez le temps de tous les tester. C’est le premier conseil que je peux partager, et pensez à jouer sur la garantie et les nuits d’essai. Cette solution permet de minimiser les risques et surtout, de ne pas perdre de temps en multipliant les retours.

Acheter un surmatelas pour pas cher

composition surmatelas emma

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas remplacer leur matelas pour des raisons financières, alors faites un petit effort supplémentaire en achetant un surmatelas. Ils sont spécialement conçus pour répondre à ce type de problématique en proposant une surface plus moelleuse. L’avantage est que cela coûte bien moins cher qu’un matelas, avec la garantie de réduire les points de pression ! Vous pourriez par exemple tester le surmatelas Emma 🙂

Investir dans un matelas moins dur

L’autre solution est drastique : changez de matelas. Si votre portefeuille vous le permet, faites des recherches et ne commettez pas d’erreurs. Les matelas en mousse viscoélastique sont intéressants puisqu’ils s’adaptent rapidement et parfaitement à la morphologie du dormeur. Ou bien, privilégiez un matelas à mémoire de forme qui assure un confort optimal et une qualité de sommeil élevée !

Le matelas Emma Hybride peut par exemple être un bon compromis. Vous aurez le côté ferme grâce aux ressorts ensachés, mais la couche supérieure est une mousse à mémoire de forme qui vous procurera de la souplesse. Et l'avantage avec cette marque, c'est que vous disposez de 100 nuits d'essai pour essayer le matelas. Dans le cas où il ne vous conviendrait pas, la procédure de retour est très facile à suivre (le taux de retour est très bas).

Ramollir un matelas en mousse

Si vous possédez un matelas en mousse, vous pouvez régler ce problème de fermeté en coupant la matière au cutter. C’est une méthode assez populaire et efficace. Pour ce faire, retirez la housse du matelas ou séparez les coutures. Coupez le dessus du matelas en formant des cubes, mais attention, la profondeur de l’entaille ne doit pas excéder les 5 centimètres au risque de l’affaisser.

La dureté des lattes de votre sommier

Un sommier avec des lattes trop dures peut accentuer la fermeté d’un matelas. Si cela est votre cas, pensez à jeter un œil à cet endroit-là. Forcément, cette manœuvre n’est possible que si vous disposez d’un sommier à lattes réglables. Dans le cas inverse, tentez de retirer quelques lattes pour obtenir une meilleure courbe. Bien entendu, si vous avez les moyens, changez de sommier !

Si malgré toutes ces solutions vous ne parvenez pas à mieux dormir, alors peut-être que le problème provient d’ailleurs. Les états de stress et d’anxiété, ou de mauvaises habitudes de vie sont des facteurs pouvant altérer la qualité du sommeil. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé pour obtenir un avis concret et pourquoi pas trouver des solutions 🙂

Une note pour cet article ?
 0 avis (0/5)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser